L'Orée des Conteurs
Bienvenue sur l'Orée des Conteurs, forum d'entraide dédié à l'écriture de récits SFFF.


Afin d'accéder à l'ensemble des ressources proposées par notre communauté, nous vous invitons à vous identifier si vous êtes déjà membre ou à vous enregistrer dans le cas contraire.

Médecines naturelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Médecines naturelles

Message par Symphonie le Ven 29 Déc 2017 - 19:51

Suite à la discussion entre Barla et LionneBlanche, j'ouvre ce sujet pour réunir de la documentation sur les plantes et autres substances naturelles pouvant être utilisées comme médication dans des univers de fantasy.

J'avais par exemple trouvé ce site, concernant les plantes : Dictionnaire des plantes médicinales

A priori, l'aromathérapie est utilisée depuis longtemps, mais je n'ai pas vraiment trouvé de date. => guide huiles essentielles

Infos en vrac :
La pénicilline est issue d'une moisissure.
L'aspirine est issu de l'écorce de saule blanc.
Le miel a des vertus cicatrisantes et antiseptiques.
Bienfaits de l'ail

_________________
La Symphonie des cieux : en réécriture
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 202
Messages : 1596

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

https://limaginaerumdesymphonie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 19:58


_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Symphonie le Ven 29 Déc 2017 - 20:04

Oh, je ne connaissais pas ce site, il a l'air très intéressant.

_________________
La Symphonie des cieux : en réécriture
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 202
Messages : 1596

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

https://limaginaerumdesymphonie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par barla le Ven 29 Déc 2017 - 20:04

A classer, peut-être, en fonction des lieux et des époques?


Parce que, si on veut par exemple, prendre les plantes médicinales disponibles en France au moyen âge, ça va limiter pas mal par rapport à ce qu'on a maintenant

Perso, je voulais me concentrer uniquement sur l'Auvergne dans la régions des puys à la fin du XIVe (avec en plus des plantes qui poussent bien à l'ombre)... et ben, j'ai galéré *^^°*

avatar
barla
Maître conteur
Maître conteur

Membre d'honneur Membre d'honneur
Membre publié Conteuse publiée
Commentaires : 101
Messages : 1912

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 28/01/1979

https://lesmotsdag.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 20:06

le seul hic, c'est qu'il faudra lire toutes les plantes pour trouver ce dont on a besoin...

barla a écrit:A classer, peut-être, en fonction des lieux et des époques?


Parce que, si on veut par exemple, prendre les plantes médicinales disponibles en France au moyen âge, ça va limiter pas mal par rapport à ce qu'on a maintenant

Perso, je voulais me concentrer uniquement sur l'Auvergne dans la régions des puys à la fin du XIVe (avec en plus des plantes qui poussent bien à l'ombre)... et ben, j'ai galéré  *^^°*


Tu m'étonnes... Si ma recherche a correctement aboutis, ce ne sont que des plantes utilisées en médecine naturelle depuis un bon moment.

_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Symphonie le Ven 29 Déc 2017 - 20:09

Pour le lien que j'ai mis sur les plantes, il y a une sorte de guide inversé à la fin de la page (l'effet que l'on veut, puis les plantes).

Pour la classification, c'est vrai que ce serait pas mal, par contre ce serait un boulot monstre^^ Les herbes médicinales et magiques du moyen age

_________________
La Symphonie des cieux : en réécriture
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 202
Messages : 1596

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

https://limaginaerumdesymphonie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 20:14

Symphonie a écrit:Pour le lien que j'ai mis sur les plantes, il y a une sorte de guide inversé à la fin de la page (l'effet que l'on veut, puis les plantes).

Pour la classification, c'est vrai que ce serait pas mal, par contre ce serait un boulot monstre^^

Il faut aussi savoir comment les utiliser et quel partie de la plante. Sur certaines, la racine soignera alors que la fleur sera fatale. La quantité peut tout changer aussi. Je sais qu'on peut tuer quelqu'un rien qu'en lui donnant des épinards et de la rhubarbe en quantité au cours du même repas (je ne sais plus ou j'ai lu ça...)

_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Symphonie le Ven 29 Déc 2017 - 20:16

Oui, toutafey. Pour ça que malgré les liens il faudra quand même continuer les recherches un minimum pour compléter les informations. Disons que ça donne une direction.

_________________
La Symphonie des cieux : en réécriture
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 202
Messages : 1596

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

https://limaginaerumdesymphonie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 20:19

J'ai un grand ami qui est effectivement herboriste et qui a hérité de nombreux ouvrages vraiment très anciens. Malheureusement, même s'il répondra à certaines de mes questions, aucune chance qu'il me lègue son savoir : il n'a pas que des connaissances bénéfiques et protège tout ça très farouchement... :/

_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par barla le Ven 29 Déc 2017 - 20:22

rhubarbe+asperges+gibier en quantité+alcool=crise de goutte assurée *lol*

et sinon, l'acide oxalique contenu dans les feuilles est toxique (même pas besoin d'ajouter autre chose).

Je me demande toujours comment nos ancêtres ont testé les différentes plantes consommables ou pas. Genre: tiens, mon voisin est mort hier en mangeant une feuille de cette plante, je vais tester la tige pour voir si c'est mortel aussi.
Ou alors: ce truc donne des maux de ventre et une diarrhée terrible. Mais maintenant qu'il a gelé, c'est peut-être devenu mangeable. Essayons.


édit. dommage pour ton ami, Lionne. D'autant que, même s'il protège ses savoirs, c'est un peu vain, vu la facilité dont on peut trouver des poisons et tout ce qu'on veut de pire aujourd'hui.


re-édit. Symphonie, je trouve que médecines traditionnelles serait plus approprié que naturelles (parce que ce n'est pas toujours si naturel que ça, même quand c'est fait à base de plantes)
avatar
barla
Maître conteur
Maître conteur

Membre d'honneur Membre d'honneur
Membre publié Conteuse publiée
Commentaires : 101
Messages : 1912

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 28/01/1979

https://lesmotsdag.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 20:25

Apparemment, certains serraient indétectables après la mort. Il me l'a dit un jour : il fait peur parfois...
J'ai lu un livre sur la préhistoire (il y très longtemps) et ils mangeaient les plantes en quantités infimes en attendant les effets. Ils étaient joueurs...

_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par barla le Ven 29 Déc 2017 - 20:35

On ne  peut que supposer leur comportement, comme presque tout ce qui est préhistorique. Quand bien même, certaines plantes n'ont pas du tout les mêmes effets en quantité infime et à haute dose (justement, les plantes médicinale sont souvent mortelles en quantité importante).

Et on voit que les animaux savent aussi ce qu'ils peuvent manger ou pas (et parfois, certains se trompent et s'empoisonnent d'ailleurs).

Enfin, bon, c'est le genre de bêtes questions que je me pose souvent, en sachant que je n'aurai jamais la réponse *;)*

Mais insiste un peu auprès de ton copain. Juste pour certains éléments qui pourraient te servir. Il peut y avoir des trucs indécelables naguère et repérables maintenant (d'ailleurs, on ne fait pas des autopsies à tout va, quand la mort paraît naturelle, quand bien même en cherchant, on trouverait).
Tiens, tu peux lui dire de taper sur google «poison mortel indécelable», il se rendra peut-être compte que ça ne change pas grand chose qu'il garde ses secrets *=:)*
avatar
barla
Maître conteur
Maître conteur

Membre d'honneur Membre d'honneur
Membre publié Conteuse publiée
Commentaires : 101
Messages : 1912

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 28/01/1979

https://lesmotsdag.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par LionneBlanche le Ven 29 Déc 2017 - 20:43

barla a écrit:On ne  peut que supposer leur comportement, comme presque tout ce qui est préhistorique. Quand bien même, certaines plantes n'ont pas du tout les mêmes effets en quantité infime et à haute dose (justement, les plantes médicinale sont souvent mortelles en quantité importante).

Et on voit que les animaux savent aussi ce qu'ils peuvent manger ou pas (et parfois, certains se trompent et s'empoisonnent d'ailleurs).

Enfin, bon, c'est le genre de bêtes questions que je me pose souvent, en sachant que je n'aurai jamais la réponse *;)*

Mais insiste un peu auprès de ton copain. Juste pour certains éléments qui pourraient te servir. Il peut y avoir des trucs indécelables naguère et repérables maintenant (d'ailleurs, on ne fait pas des autopsies à tout va, quand la mort paraît naturelle, quand bien même en cherchant, on trouverait).
Tiens, tu peux lui dire de taper sur google «poison mortel indécelable», il se rendra peut-être compte que ça ne change pas grand chose qu'il garde ses secrets *=:)*

Je pense qu'on a aussi dû finir empoisonné en certains nombres par le passé, c'est inévitable :/ et c'est loin d'être une question bête, je me la suis posé souvent aussi.
*lol* J’essaierais, mais c'est une vraie tête de mule et il vit assez loin maintenant (le Japon, quelle idée !)

_________________
Hier est mort, demain n'existe pas encore.
avatar
LionneBlanche
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 43
Messages : 224

Féminin Date d'inscription : 28/12/2017

Date de naissance : 11/05/1987

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Asdel le Sam 30 Déc 2017 - 10:58

Pour la question du test, c'était tout sauf très scientifique (bon remarquez que ma science n'est pas ancienne non plus).

Je relis avec grand plaisir le tome 2 de Fortune de France, où Pierre de Siorac fait ses études à l'Université de Médecine de Montpellier. Et un des maîtres défend Galien par rapport à Vésale par rapport à la forme de l'utérus. Bifide pour Galien, parce qu'il est parti d'une dissection d'une lapine. Et qu'il pense donc que la femme est faite de la même façon.

Ceci pour dire que probablement il y a eu des ratés, et à l'époque cette prestigieuse compagnie était reconnue pour tuer parfois plus surement que la maladie qu'ils essayaient de soigner.

Voire on s'en fichait un peu de comment on testait. Après l'accident d'Henri II, Ambroise Paré a eu licence pour mettre des tronçons de lance dans la tête de condamnés à mort pour voir comment arriver à opérer le roi. Les sources divergent mais certaines disent que certains de ces messieurs étaient encore en vie ^^".

Et pour ma petite pierre à l'édifice, une amie m'a autorisé à réutiliser ceci, c'est sa spécialité historique la fin de l'époque médiévale et les plantes qu'on trouve dans les manuscrits destinés aux femmes :

Plantes fréquemment utilisées

Sauge : panacée médiévale, on l'utilise sous toutes ses formes (fumigations, emplâtres, cataplasmes, infusions...) contre la mélancolie, l'anémie, les maux de tête, les problèmes de circulation, les maux d'estomac et la digestion difficile. Elle est réputée abortive, comme le persil, et fait partie des plantes les plus cultivées dans les jardins car cicatrisante et fortifiante.

Millepertuis : en décoction ou en macération dans une huile, contre les bleus, coups, douleurs musculaires et pour guérir la mélancolie. Fleur du soleil, on la cueille au mitan de l'été et elle est réputée chasser la tristesse et les esprits diaboliques. On en tire également une teinture rouge-orangée.

Mandragore : cousine du gingembre, la racine est utilisée comme antalgique, anesthésiant et aphrodisiaque puissant. Elle est réputée pousser aux pieds des gibets.
Angélique : autre panacée de la pharmacopée médiévale, on l'utilise contre la peste et comme repoussoir pour la plupart des maladies. Elle est utilisée comme aromate dans la cuisine mais également en tisane, sous forme de graines ou de racine broyée en prévention contre les infections pulmonaires et intestinales.

Hellébore : herbe fétide de mauvaise réputation, c'est une plante à sorcières dont on utilise les graines pour guérir les fous et la paralysie.

Armoise : plante protectrice, on la porte sur soi pour se protéger des mauvais sorts et de la malchance. Elle favorise le bon fonctionnement du cycle menstruel et entre dans la composition de philtres d'amour ou de remèdes aphrodisiaques avec le romarin et le thym. Ses feuilles sont utilisées pour guérir les empoisonnements.

Romarin : brûlé, il chasse les mauvais esprits et les maladies. Symbole d'amour et d'immortalité, on l'utilise dans les philtres d'amour et il est réputé garantir la fertilité des couples qui l'utilisent en quantité dans la cuisine et dans les vins épicés servis lors des mariages. Macéré dans le vinaigre, il protège de la peste.

Mélisse : on l'utilise en décoction ou en tisane pour lutter contre les insomnies, favoriser le bon déroulement de la grossesse et de l'accouchement, calmer les angoisses et les palpitation. C'est une herbe de femme, que l'on utilise en grandes quantités pour les jeunes mères.

Fenouil : ses graines sont mâchées pour une bonne digestion et nettoyer les dents, en décoction elle est aphrodisiaque, améliore la lactation des femmes enceintes, purifie le sang et soigne les maladies des yeux. Sa présence repousse tous les mauvais esprits et on en suspend une botte au-dessus de son entrée pour les repousser.

Absinthe : tonique, vermifuge, digestive, reconstituante, on en fait un vin destinés aux malades en convalescence. Elle redonne un coup de fouets aux hommes impuissants, protège des maléfices, des morsures de serpents et des parasites.

Girofle : on l'utilise en emplâtre contre les caries, pour favoriser la mémoire, faciliter la digestion et soulager les estomacs lourds, cicatriser les plaies et éloigner la peste. Son odeur forte est réputée chasser les miasmes dégagés par les malades et assainir leur haleine fétide, considérée comme vecteur de maladies.

Ortie : consommée couramment dans les campagnes, elle est aussi utilisée fraîche, en cataplasmes, contre la paralysie, l'arthrite et les douleurs articulaires. Son suc est réputé favoriser la repousse des cheveux. En tisane, c'est un astringent, cicatrisant et un fortifiant.

Cannelle : sous forme d'écorce, elle réchauffe et assèche. On l'utilise contre les refroidissements, la toux, la frigidité et tous les troubles causés par les grands froids. Elle soulage les douleurs menstruelles et adoucit le caractère.

Lavande : ses fleurs sont utilisées séchées, en décoction, infusions, en eaux, dans le vin… Plante multi-fonctions parée de nombreuses vertus, elle éloigne les parasites et les insectes dont elle apaise la piqûre, guérit les maladies de peau, harmonise l'esprit et l'humeur, lutte contre les infections, nettoie les bronches… Associée au romarin et à la marjolaine, on en fait des jonchées dans les demeures, surtout en période d'épidémie.

Marjolaine : avec le romarin et la lavande, elle fait partie des herbes purifiantes dont l'odeur est sensée chasser les maladies. On la porte sous forme de bouquet sur soi pour éviter de tomber malade et on la brûle pour assainir l'air. C'est un anti-poison et un anti-venin réputé. On en couronne parfois les jeunes filles qui en font des philtres d'amour.

Réglisse : ses tiges sont mâchées pour nettoyer les dents, adoucir l'haleine, lutter contre les maux de gorge, chasser les vents intestinaux. Elle est utilisée en période de jeûne ou de disette pour tromper la faim.

Minéraux et métaux

Soufre : dilué dans l'eau chaude, il sert aux inhalations pour soulager les bronches et dégager les voies respiratoires. Il est utilisé pour repousser la vermine, éloigner les parasites des plantations pour assainir le terrain.

Antimoine : il entre dans la composition du khôl qui prévient les infections oculaires et sa poudre dissoute dans le vin guérit les infections parasitaires.

Mercure : sous forme de capsules ou de fumigations, il était utilisé pour tuer les vers intestinaux et contre la syphilis. Dilué et mélangé à un extrait d'asphodèle, il assainit les plaies et chasse la vermine.

Or : sensé prolonger la durée de vie, il était consommé sous forme de paillettes ou de petites particules diluées dans une boisson. C'est un fortifiant qui protège des blessures, au point qu'il garantirait l'invincibilité.

Cuivre : sous forme de préparation liquide, il sert de bain de bouche pour lutter contre les aphtes et les maux de gorge.

Goudron : dilué dans l'eau, on l'administre aux malades des poumons et de l'estomac.

Corail, perle : réduits en poudre pour nettoyer les dents.

Argile blanche : en suspension dans l'eau contre les diarrhées et la dysentrie.
avatar
Asdel
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 21
Messages : 1021

Masculin Date d'inscription : 22/02/2016


Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Symphonie le Sam 30 Déc 2017 - 14:19

Merci Asdel :) (et à ton amie du coup)

_________________
La Symphonie des cieux : en réécriture
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Maître conteur
Maître conteur

Commentaires : 202
Messages : 1596

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

https://limaginaerumdesymphonie.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Apsara le Sam 30 Déc 2017 - 23:15

Merci Asdel ! C'est super intéressant !! *j'm*
avatar
Apsara
Conteur
Conteur

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lectrice de l'Orée
Membre d'honneur Membre d'honneur
Commentaires : 0
Messages : 140

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 20/10/1989
Localisation : Ra'anui

Revenir en haut Aller en bas

Re: Médecines naturelles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum