L'Orée des Conteurs
Bienvenue sur l'Orée des Conteurs, forum d'entraide dédié à l'écriture de récits SFFF.


Afin d'accéder à l'ensemble des ressources proposées par notre communauté, nous vous invitons à vous identifier si vous êtes déjà membre ou à vous enregistrer dans le cas contraire.

Genres et sous-genres en SFFF

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Genres et sous-genres en SFFF

Message par Akram le Jeu 24 Mar 2016 - 16:18

Différencier la multitude de genres et sous-genres en littérature de l’imaginaire n’est guère aisé, d’autant que les classements fluctuent selon les critères émis : « les critiques ou les universitaires qui analysent le genre, les éditeurs qui les utilisent pour lancer différentes collections, et parfois les auteurs eux-mêmes lorsqu'ils réfléchissent sur la nature de leurs écrits » (Wikipédia). Toutefois, il demeure des constantes grâce auxquelles un auteur peut se référer afin de définir vers quelle mouvance tendent ses écrits, mouvance qui contrairement aux idées reçues a son importance.

En effet, une étude sur la littérature de l’imaginaire menée par Babelio en juin 2015 sur un échantillon de 3 717 affiliés démontre que près d’un tiers des lecteurs savent reconnaître les sous-genres.


Par l’entremise de ce dossier thématique, j’aborderai dans ce topic chacun des trois genres, puis j’ouvrirai au fur et à mesure d’autres sujets relatifs à leurs sous-genres respectifs.



FANTASY


« Un monde de fantasy se doit d'être cohérent, d'avoir ses propres règles "naturelles" et de s'y tenir. En fantasy, on n'y remet pas ainsi en cause le postulat sous-jacent à toute œuvre de fantasy que la magie fonctionne, que tel objet enchanté est bien maléfique, que les dieux existent bel et bien. Toutes ces choses sont perçues comme normales. Et si le monde dans lequel se déroule l'histoire — monde imaginaire, mais cela peut aussi bien faire partie de notre monde réel — doit être cohérent, il en va de même pour la narration. L'intrigue doit suivre un cours logique. » (Elbakin.net)


  • Témoignage :

André-François Ruaud, auteur publié, essayiste, fondateur des éditions Les moutons électriques a écrit:Les profondes résonances des mythes, la richesse des rêves, les racines dans l’enfance, tout cela et encore bien plus se retrouve dans les littératures du merveilleux, et dans ses rencontres avec les autres genres de l’imaginaire. Je ne crois pas pouvoir un jour me lasser de tant de possibilités.


  • Sous-genres :

Dark Fantasy et ses dérivés.
Fantasy animalière.
– Fantasy épique (High Fantasy).
Fantasy historique.
Fantasy de mœurs (Manner Fantasy).
– Fantasy mythique et ses dérivés.
– Fantasy romantique.
– Heroic Fantasy et ses dérivés.
– Low Fantasy.
– Light Fantasy
– Merveilleux.
– Space Fantasy.



FANTASTIQUE


« Le fantastique est un genre littéraire que l'on peut décrire comme l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit, autrement dit l’apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un contexte connu du lecteur, ressemblant au merveilleux mais différent tout de même. Selon le théoricien de la littérature Tzvetan Todorov, le fantastique ne serait présent que dans l’hésitation entre l'acceptation du surnaturel en tant que tel et une tentative d’explication rationnelle. Le fantastique est situé entre le merveilleux (et son incarnation contemporaine, la fantasy), dans lequel le surnaturel est accepté et justifié car le cadre est imaginaire et irréaliste, et l’étrange, dans lequel il est expliqué et accepté comme normal. Contrairement à ces deux genres, le héros, comme le lecteur, a presque systématiquement une réaction de refus, de rejet ou de peur face aux événements surnaturels qui surviennent. » (Babelio.com)


  • Témoignage :

Mélanie Fazi, auteure publiée a écrit:Le fantastique par exemple joue très souvent sur un aspect psychologique fort et sur un ancrage dans le quotidien le plus ordinaire, qui rendra encore plus frappant le surnaturel lorsqu’il apparaîtra. Et j’ai tendance à penser que pour être effrayant ou pour toucher le lecteur, il doit posséder une logique interne très forte.


  • Sous-genres :

Fantasy urbaine et ses dérivés.
– Horreur et ses dérivés.
L'étrange et ses dérivés.
– Roman gothique.
– Romance fantastique.



SCIENCE-FICTION


« La SF apparaît de plus en plus comme la seule littérature capable d’interroger l’homme dans ses rapports avec la science et la technologie. L’accélération de l’irruption des techniques dans la vie quotidienne (pour faire court : la rapidité du passage de la découverte à l’objet de consommation courant qui en est issu) est un facteur qui renforce l’impact de la SF sur un public autrefois indifférent, voire hostile […]
Mais la SF, même lorsque la science n’est apparemment pas au cœur du récit, traite toujours de notre avenir, lié par nature à l’évolution de la science. Même si la technologie est un simple décor, une utilité, voire un équivalent de la baguette magique de la fée (comme les « portes distrans » de Dan Simmons dans Hypérion), il n’en reste pas moins que la SF met en scène des images de la science... La SF opère en effet la fusion de deux domaines d’ordinaire séparés et farouchement opposés : la littérature et les sciences. C’est ce qui a longtemps justifié les stratégies de dénigrement… Alors que cette nécessaire réconciliation des sciences et de l’homme est au cœur des enjeux actuels. » (extrait de l'article La Science-Fiction : Une littérature de la modernité ? de Stéphanie Nicot, critique littéraire, conférencière et ancienne rédactrice en chef de la revue Galaxies).


  • Témoignage :

Philip K. Dick, auteur américain publié a écrit:C’est notre monde disloqué par un certain genre d’effort mental de l’auteur, c’est notre monde transformé en ce qu’il n’est pas ou pas encore. Ce monde doit se distinguer au moins d’une façon de celui qui nous est donné, et cette façon doit être suffisante pour permettre des événements qui ne peuvent se produire dans notre société — ou dans aucune société connue présente ou passée. Il doit y avoir une idée cohérente impliquée dans cette dislocation ; c’est-à-dire que la dislocation doit être conceptuelle, et non simplement triviale ou étrange — c’est là l’essence de la science-fiction, une dislocation conceptuelle dans la société en sorte qu’une nouvelle société est produite dans l’esprit de l’auteur, couchée sur le papier, et à partir du papier elle produit un choc convulsif dans l’esprit du lecteur, le choc produit par un trouble de la reconnaissance. Il sait qu’il ne lit pas un texte sur le monde véritable.


  • Sous-genres :

– Anticipation et ses dérivés.
– Cyberpunk et ses dérivés.
Fiction spéculative.
Hard Science-Fiction.
– Merveilleux scientifique et ses dérivés.
Science-Fantasy.
Science-Fiction post-apocalyptique.
– Space Opera et ses dérivés.
Steampunk et ses dérivés.
Uchronie.
– Utopie et Dystopie.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 124
Messages : 1561

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Kanata le Jeu 24 Mar 2016 - 21:26

"Le fantastique commence là où l'étrange s'arrête", je le dis souvent ;)
Englobes-tu le "réalisme fantastique" dans "réalisme magique" ? ou y a-t-il un distinguo ?

_________________
Déjà parus : Naturalis | Forfait illimité* | Du début à la fin
En correction : L'envol
En cours d'écriture : Death Wish
Ce à quoi les recherches d'écrivain peuvent mener : HuM1
avatar
Kanata
Limier du mot
Limier du mot

Invité de marque Auteur invité
Commentaires : 0
Messages : 235

Masculin Date d'inscription : 27/02/2016

Date de naissance : 17/12/1970
Localisation : île-de-France

http://www.francklabat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Akram le Ven 25 Mar 2016 - 19:03

Kanata a écrit:Englobes-tu le "réalisme fantastique" dans "réalisme magique" ? ou y a-t-il un distinguo ?
Je ne connaissais pas le réalisme fantastique, mais d'après une rapide recherche, le terme s'avère trompeur et n'a rien en commun avec le réalisme magique. Si ce dernier relève bien du fantastique par son télescopage du paranormal avec la réalité, le premier se rattache quant à lui à la SF par son intérêt pour les domaines para-scientifiques. Mais vu que le mouvement ne semble pas avoir perduré au-delà des années 60, je gage qu'il a dû servir de fondement pour l'anticipation et la fiction spéculative.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 124
Messages : 1561

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Kanata le Ven 25 Mar 2016 - 19:57

ll me semblait bien que j'étais du côté SF de SFFF ;)

_________________
Déjà parus : Naturalis | Forfait illimité* | Du début à la fin
En correction : L'envol
En cours d'écriture : Death Wish
Ce à quoi les recherches d'écrivain peuvent mener : HuM1
avatar
Kanata
Limier du mot
Limier du mot

Invité de marque Auteur invité
Commentaires : 0
Messages : 235

Masculin Date d'inscription : 27/02/2016

Date de naissance : 17/12/1970
Localisation : île-de-France

http://www.francklabat.com/

Revenir en haut Aller en bas

Genres et sous-genres de l'imaginaire

Message par Invité le Mar 26 Avr 2016 - 21:41

Bon, ça m'avait été demandé sur ma présentation, donc je le poste ici. Il s'agit d'une série d'articles que j'avais écris dans le cadre d'un forum d'administrateurs de forum rpg, d'où les possibles allusions ici ou là à ce support. Ils datent un peu, et nécessiteraient pour certains une mise à jour, et de plus j'ai complètement mis de côté le merveilleux dans le classement, qui est encore un genre à part.Mais comme je le disais, c'est plus une base de discussion qu'autre chose, donc voilà. Battons nous sur des définitions \ o / POur que ce soit plus simple, j'ai mis les différents articles sous spoiler avec le titre de chaque, histoire que vous vous y retrouviez. Et soyez indulgents, j'étais jeune.

les grands genres de l'imaginaire:
Introduction: Les genres de l'imaginaire

Lorsque l'on souhaite classer un récit, un film, un forum rp, la question de savoir s'il fait partie du genre fantastique, fantasy ou S-F est une de celle que l'on se pose le plus souvent. Nous allons tenter de donner ici un début de réponse à cette question. Pour ce faire, nous allons d'abord définir la grande catégorie littéraire dans laquelle ces genres peuvent entrer, à savoir l'imaginaire

Dans son acceptation la plus large, le style "imaginaire" concerne tous les récits possédant au moins un élément impossible dans notre réalité ou dans l'état actuel de nos connaissances. Cela peut donc aussi bien être quelque chose de magique qu'une avancée technologique.

Évidemment, sous une telle définition, on peut retrouver des univers aussi variés que Star Wars ou Le Seigneur des Anneaux (J.R.R. Tolkien). Aussi, des subdivisions existent-elles à l'intérieur de cette catégorie générale, elles-mêmes ensuite subdivisées en groupes plus petits. Nous ne nous occuperons cependant ici que des grandes catégories, à savoir :

Le fantastique
La fantasy
La science-fiction
L'anticipation

Dernière remarque avant de vraiment commencer, tout ce qui est dit ici est valable tant pour les forums que pour les livres, films, BDs, mangas...Pour plus de clarté, je vais tout de même me limiter à des termes plus "littéraires", même si les exemples peuvent être choisis parmi n'importe lequel de ces supports.

Le fantastique

Le fantastique se définit par l'apparition dans un univers réel d'un événement surnaturel, qui se répète en devenant de plus en plus terrifiant au fur et à mesure de ses apparitions. Les notions essentielles qui le différencient des autres sont donc que cette apparition se situe dans un contexte réel, présent ou passé, ainsi que la montée dans l'horreur, ou du moins la peur. De plus il arrive souvent qu'au terme de l’événement, il persiste une notion de flou, on ne sait pas si cela s'est vraiment passé, ou si le narrateur a halluciné, rêvé, ...

Entendons nous bien, lorsque nous parlons d'un univers réel, nous ne voulons pas dire que les personnages ou les lieux doivent forcément l'être. Ce sont les environnements géographiques, politique, historique qui doivent l'être. Un exemple de récit fantastique, archi-connu, transporté également au cinéma, est le roman Shinning ( Stephen King) Il se passe bien dans le monde réel, il y a un événement surnaturel et il est difficile de dire que l'on ne monte pas dans l'horreur à chacune de ses apparitions !


la fantasy


La spécificité du genre fantasy est de se dérouler dans un monde imaginaire, même s'il peut être assez semblable au nôtre, dans lequel un ou plusieurs événements surnaturels, magiques, sont considérés, si pas comme normaux et courants, du moins totalement possibles, même si rares ou difficilement réalisables.

La grande différence par rapport au fantastique réside donc dans le fait qu'il s'agisse ici d'un monde non plus réel, mais imaginaire. En dehors de cela, il faut dire que, sur nos forums, il s'agit du genre que l'on retrouve le plus souvent, et ce décliné sous toutes ses catégories.

Les exemples ne manquent pas ici, il suffit d'ouvrir n'importe quelle bibliothèque : Le Seigneur des Anneaux (J.R.R. Tolkien), Narnia ( C.S. Lewis), Harry Potter( J.K. Rowling) (quand je parlais de monde semblables...)... La liste est énorme, je vous la laisse la compléter.


La science-fiction

La science-fiction est un genre où les récits se déroulent dans un avenir relativement éloigné et où l'on se base majoritairement sur des avancés techniques et technologiques, ou des évolutions naturelles ou artificielles de l'être humain ou de l'environnement. Le plus souvent, ils se déroulent dans l'espace, mais ce dernier point n'est en rien obligatoire.

Pas de magie donc dans la science fiction, rien de que de la mécanique. Les pouvoirs que l'on peut y retrouver, qu'ils soient psychiques ou "mutants", sont expliqués de manière rationnelle et logique. Le monde ici est réaliste et beaucoup plus avancé scientifiquement que le nôtre. Le message qu'il tente de faire passer est d'ailleurs très souvent lié aux dangers de ces technologies futures.

Par extension, sera aussi considéré comme faisant partie de la science-fiction un récit se passant à l'époque actuelle mais mettant en scène des créatures extra-terrestres.

Comme exemples, on peut citer Star Trek, I robot, Aliens...


L'anticipation


Les récits d'anticipation se déroulent eux aussi dans l'avenir, mais un futur nettement plus proche. Proche, mais suffisamment éloigné que pour permettre une évolution politique radicale. Car cette fois, c'est sur la politique que se centre le récit et non plus sur les évolutions de la science.

Genre que l'on considère le plus souvent comme assimilé à la science-fiction, l'anticipation s'en détache pourtant par son sujet principal, à savoir la politique. Il peut évidemment y avoir également des avancées technologiques, mais le récit ne se centre pas dessus. Elles ne sont que secondaires dans la trame de l'histoire.

On peut ici citer, comme exemples, 1984 ( George Orwell), V for Vendetta...

les sous-genre de la fantasy:
La fantasy et ses sous catégories


Et bien, oui, après avoir donné les grandes lignes de l'imaginaire en général, il est temps de s’attaquer à ses sous catégories plus particulières. Dans le cas présent de la Fantasy qui elle-même se subdivise en pas moins de dix-sept sous catégories ! La tâche de classer les œuvres de fantasy est complexe parce que, souvent, une même œuvre appartiendra à deux, trois, quatre ou plus encore de catégories différentes. Ceci dit, avec cette petite fiche, vous devriez déjà commencer à vous y retrouver un peu. Vous êtes prêts ? C’est parti !

La high fantasy

L’une des deux grosses catégories de base. En effet, on entend par high fantasy tout œuvre qui se déroule dans sa totalité dans un monde étranger au notre, là où la magie parait normale. Un exemple de ce type d’œuvre serait Eragon, dont la totalité de l’histoire se déroule sur son monde, sans lien avec le nôtre.

La low fantasy

La seconde grosse catégorie de base, elle est l’inverse de la première. Le monde de fantasy et le nôtre sont connectés, d’une manière ou d’une autre, permettant un passage, qu’il soit extrêmement rare ou simple comme bonjour entre les deux. Harry Potter, Narnia ou…Twilight entrent dans cette catégorie.

L’Heroic Fantasy

Un des genre les plus courant à l’heure actuelle, l’héroic fantasy se passe assez souvent dans un monde High fantasy. Elle mettra en scène un héros, ou un groupe de héros, mis dans des situations épiques et dans un monde où tout est plus grand, plus beau, plus majestueux que dans le nôtre, mais également plus horrible ou terrifiant. Les quêtes sont sérieuse, il s’agit régulièrement de sauver le monde. Le meilleur exemple de cela reste le seigneur des anneaux.

Le sword and sorcery

Ou épée et sortilège pour nos amis non anglophones. Genre assez proche de l’Héroic fantasy, à cette différence près que le héros est toujours solitaire, souvent amoral ( et non pas immoral, il ne défend ni le bien, ni le mal) dans une époque sombre et violente. Le récit mettra en avant des combats brutaux, à coup d’épées et de sortilèges. Conan le barbare en est un parfait exemple.

La Myth and fairytale fantasy

Comme son nom l’indique, ce genre spécifique de fantasy se base sur les mythes, les contes et les légendes pour écrire sa propre histoire. Elle peut parfois n’avoir que très peu à voir avec le conte ou le mythe d’origine. Blanche Neige et le chasseur en est un exemple. Thor également.

La Dark fantasy

Le genre le plus sombre et pessimiste de la liste. Dans la dark fantasy, le mal a gagné, les héros sont souvent amoraux, voire immoraux, et n’hésitent pas à tuer et violer si l’envie ou le besoin s’en fait sentir. Des éléments d’horreur sont présents, et la quête n’est souvent qu’essayer de survivre au monde qui l’entoure. Et il y a généralement pas mal de scènes érotiques. Je vous renvoie au Cycle d’Elric si cela vous intéresse. Ou à la saga du sorcelleur

La light fantasy

Tout l’opposé de la Dark fantasy, la light fantasy se veut avant tout humoristique. Les personnages sont souvent caricaturaux. Le but est clairement de faire rire et d’amuser le lecteur. Prenez la totalité de la bibliographie de Terry Pratchet comme exemple.

La fantasy animalière

Enfin un nom en français ! La fantasy animalière comporte des animaux anthropomorphiques, ayant plusieurs caractéristiques humaines, que ce soit simplement la parole, ou bien la faculté de se tenir debout. De cape et de croc ainsi que le Bois des vierges en sont deux excellents exemples

La fantasy Romantique

Dans ce genre, ce sont les personnages féminins qui sont mis en avant, souvent dans un univers très proche du merveilleux. L’histoire d’amour est le centre du récit, et tout se finit généralement bien pour les amoureux. La Bit-Lit est elle-même un sous genre de ce dernier ( je ne m’attaquerai pas aux sous sous genres, rassurez-vous). Ce qui veut dire que Twilight est actuellement le récit le plus connu de ce genre. Heureusement, Buffy contre les vampires y tient sa place aussi.

La fantasy urbaine

Cette dernière se déroule pour la plus grande part de son récit dans un environnement urbain. Une grande ville, une capitale, etc etc… Ce type de fantasy peut se dérouler à n’importe quelle époque, et souvent, cela se déroule dans un temps contemporain au notre. Nous pourrions citer la série Buffy contre les vampires encore une fois.

La fantasy mediévale

Et bien comme son nom l’indique, elle se déroule dans un monde médiéval. Le seigneur des anneaux par exemple. Bah oui, c’est court, mais bon, y a rien à dire d’autre.

La science fantasy

Elle mélange quant à elle un monde de science-fiction, avancé technologiquement, et un monde de fantasy. Attention, la simple présence de pouvoir psychiques ne suffit pas à faire entrer un récit dans ce genre, pour peu que ces pouvoirs soient justifiés scientifiquement. Il faut des éléments « magiques » pour que ça marche. Les mondes de Pern rentrent là-dedans sans soucis.

La fantasy Orientale

Le récit se déroule dans un univers exotique, souvent de style oriental, asiatique ou arabe. Les contes des mille et une nuits par exemple.

La fantasy Historique

Elle reprend un évènement historique important, et y rajoute une bonne dose de fantasy, que ce soit la présence de magie, de créatures étranges ou tout autre élément propre au genre. La fantasy arthurienne est une partie de ce genre, de même que les histoires de Téméraires, rajoutant des dragons aux batailles napoléoniennes.

La fantasy policière

Ce genre reprend tous les codes d’un roman policier… mais dans un monde de fantasy. Le récit se centre sur une enquête, des interrogatoires et la recherche d’un coupable. La série Blacksad peut être considérée comme faisant partie de ce genre.

La super héros fantasy

Fantasy qui met en avant un personnage doté de pouvoirs extraordinaires, décidant de les utiliser pour le bien commun. Souvent après avoir perdu un de ses parents. Les super héros quoi. Superman, Wonderwomen, Thor, etc etc… Les pouvoirs étant souvent un mélange de magie et de science.

La fantasy érotique

Mhhh… il me semble que le nom est assez clair nom ? Le but est de présenter des œuvres purement érotiques, dans un contexte de fantasy. Voilà voilà. Non, je n’ai pas d’exemple. Je suis quelqu’un de bien élevé moi. Non mais.La fantasy et ses sous catégories


Et bien, oui, après avoir donné les grandes lignes du fantastique en général, il est temps de s’attaquer à ses sous catégories plus particulières. Dans le cas présent de la Fantasy qui elle-même se subdivise en pas moins de dix-sept sous catégories ! La tâche de classer les œuvres de fantasy est complexe parce que, souvent, une même œuvre appartiendra à deux, trois, quatre ou plus encore de catégories différentes. Ceci dit, avec cette petite fiche, vous devriez déjà commencer à vous y retrouver un peu. Vous êtes prêts ? C’est parti !

La high fantasy

L’une des deux grosses catégories de base. En effet, on entend par high fantasy tout œuvre qui se déroule dans sa totalité dans un monde étranger au notre, là où la magie parait normale. Un exemple de ce type d’œuvre serait Eragon, dont la totalité de l’histoire se déroule sur son monde, sans lien avec le nôtre.

La low fantasy

La seconde grosse catégorie de base, elle est l’inverse de la première. Le monde de fantasy et le nôtre sont connectés, d’une manière ou d’une autre, permettant un passage, qu’il soit extrêmement rare ou simple comme bonjour entre les deux. Harry Potter, Narnia ou…Twilight entrent dans cette catégorie.

L’Heroic Fantasy

Un des genre les plus courant à l’heure actuelle, l’héroic fantasy se passe assez souvent dans un monde High fantasy. Elle mettra en scène un héros, ou un groupe de héros, mis dans des situations épiques et dans un monde où tout est plus grand, plus beau, plus majestueux que dans le nôtre, mais également plus horrible ou terrifiant. Les quêtes sont sérieuse, il s’agit régulièrement de sauver le monde. Le meilleur exemple de cela reste le seigneur des anneaux.

Le sword and sorcery

Ou épée et sortilège pour nos amis non anglophones. Genre assez proche de l’Héroic fantasy, à cette différence près que le héros est toujours solitaire, souvent amoral ( et non pas immoral, il ne défend ni le bien, ni le mal) dans une époque sombre et violente. Le récit mettra en avant des combats brutaux, à coup d’épées et de sortilèges. Conan le barbare en est un parfait exemple.

La Myth and fairytale fantasy

Comme son nom l’indique, ce genre spécifique de fantasy se base sur les mythes, les contes et les légendes pour écrire sa propre histoire. Elle peut parfois n’avoir que très peu à voir avec le conte ou le mythe d’origine. Blanche Neige et le chasseur en est un exemple. Thor également.

La Dark fantasy

Le genre le plus sombre et pessimiste de la liste. Dans la dark fantasy, le mal a gagné, les héros sont souvent amoraux, voire immoraux, et n’hésitent pas à tuer et violer si l’envie ou le besoin s’en fait sentir. Des éléments d’horreur sont présents, et la quête n’est souvent qu’essayer de survivre au monde qui l’entoure. Et il y a généralement pas mal de scènes érotiques. Je vous renvoie au Cycle d’Elric si cela vous intéresse. Ou à la saga du sorcelleur

La light fantasy

Tout l’opposé de la Dark fantasy, la light fantasy se veut avant tout humoristique. Les personnages sont souvent caricaturaux. Le but est clairement de faire rire et d’amuser le lecteur. Prenez la totalité de la bibliographie de Terry Pratchet comme exemple.

La fantasy animalière

Enfin un nom en français ! La fantasy animalière comporte des animaux anthropomorphiques, ayant plusieurs caractéristiques humaines, que ce soit simplement la parole, ou bien la faculté de se tenir debout. De cape et de croc ainsi que le Bois des vierges en sont deux excellents exemples

La fantasy Romantique

Dans ce genre, ce sont les personnages féminins qui sont mis en avant, souvent dans un univers très proche du merveilleux. L’histoire d’amour est le centre du récit, et tout se finit généralement bien pour les amoureux. La Bit-Lit est elle-même un sous genre de ce dernier ( je ne m’attaquerai pas aux sous sous genres, rassurez-vous). Ce qui veut dire que Twilight est actuellement le récit le plus connu de ce genre. Heureusement, Buffy contre les vampires y tient sa place aussi.

La fantasy urbaine

Cette dernière se déroule pour la plus grande part de son récit dans un environnement urbain. Une grande ville, une capitale, etc etc… Ce type de fantasy peut se dérouler à n’importe quelle époque, et souvent, cela se déroule dans un temps contemporain au notre. Nous pourrions citer la série Buffy contre les vampires encore une fois.

La fantasy mediévale

Et bien comme son nom l’indique, elle se déroule dans un monde médiéval. Le seigneur des anneaux par exemple. Bah oui, c’est court, mais bon, y a rien à dire d’autre.

La science fantasy

Elle mélange quant à elle un monde de science-fiction, avancé technologiquement, et un monde de fantasy. Attention, la simple présence de pouvoir psychiques ne suffit pas à faire entrer un récit dans ce genre, pour peu que ces pouvoirs soient justifiés scientifiquement. Il faut des éléments « magiques » pour que ça marche. Les mondes de Pern rentrent là-dedans sans soucis.

La fantasy Orientale

Le récit se déroule dans un univers exotique, souvent de style oriental, asiatique ou arabe. Les contes des mille et une nuits par exemple.

La fantasy Historique

Elle reprend un évènement historique important, et y rajoute une bonne dose de fantasy, que ce soit la présence de magie, de créatures étranges ou tout autre élément propre au genre. La fantasy arthurienne est une partie de ce genre, de même que les histoires de Téméraires, rajoutant des dragons aux batailles napoléoniennes.

La fantasy policière

Ce genre reprend tous les codes d’un roman policier… mais dans un monde de fantasy. Le récit se centre sur une enquête, des interrogatoires et la recherche d’un coupable. La série Blacksad peut être considérée comme faisant partie de ce genre.

La super héros fantasy

Fantasy qui met en avant un personnage doté de pouvoirs extraordinaires, décidant de les utiliser pour le bien commun. Souvent après avoir perdu un de ses parents. Les super héros quoi. Superman, Wonderwomen, Thor, etc etc… Les pouvoirs étant souvent un mélange de magie et de science.

La fantasy érotique

Mhhh… il me semble que le nom est assez clair nom ? Le but est de présenter des œuvres purement érotiques, dans un contexte de fantasy. Voilà voilà. Non, je n’ai pas d’exemple. Je suis quelqu’un de bien élevé moi. Non mais.



Les sous-genres de la science fiction:
La science-fiction et ses sous catégories.

Et bien, oui, après avoir donné les grandes lignes de l'imaginaire en général, il est temps de s’attaquer à ses sous catégories plus particulières. Dans le cas présent de la science-fiction qui elle-même se subdivise en pas moins de seize sous catégories ! Comme toujours, les catégories ne sont pas des colonnes fixes et absolues, et certains récits peuvent appartenir à plusieurs genre.Vous êtes prêts ? C’est parti !

La hard science-fiction

Sortez les calculettes, les manuels de sciences et de mécanique. Basée sur l’évolution réaliste des technologies que l’on connait déjà, la hard science-fiction se centre sur ce sujet, sur les avancées techniques, au point de ressembler parfois à un manuel d’ingénierie. La science est au cœur du récit. La trilogie de Mars en est un exemple.

La science-fiction spéculative

Bien que se basant toujours sur une avancée technologique, cette forme de science-fiction l’aborde davantage du point de vue philosophique, éthique ou humain, posant les questions plus sur le pourquoi que sur le comment. Prenez n’importe quelle œuvre d’Asimov, et ses lois de la robotique en exemple.

Le space opéra

Comme son nom l’indique, le space opéra raconte une histoire qui se passe majoritairement dans l’espace. Combat de vaisseaux spatiaux, exploration de l’espace, etc etc… Attendez-vous à de l’épique et du dramatique souvent. Le meilleur exemple ? Star wars.

Le planet opéra

Ici toute l’action se déroule sur une seule planète, mais étrangère à la terre. Pas véritablement de vaisseaux, sauf pour y arriver, on met pied à terre et on regarde ce qui se passe sur ce monde. Le cœur est ici mis sur l’exploration et la découverte. En soit, la plupart des épisodes d’un stargate rentrent là-dedans par exemple.

Les univers parallèles

Attention à ne pas confondre avec certains récits de Low fantasy. Pas de magie ici, ce qui permet de passer d’un monde à l’autre est un évènement purement scientifique. Qu’il s’agisse d’un portail ou d’un vaisseau spécifique, c’est la science qui brise les murs entre les mondes. Prenez la série Slider en exemple.

Le voyage dans le temps

Un récit où les personnages voyagent dans le temps. Généralement avec des thèmes que les paradoxes temporels ou le fameux effet papillon. Les exemples sont nombreux, de la machine à voyager dans le temps à retour vers le futur.

L’utopie

Le but de l’utopie est de présenter un monde à priori parfait, sans défaut et ou tout le monde serait heureux. On présente une société particulière, avec tout le bien qu’elle apporte. Le meilleur des mondes est, d’un certain point de vue, une utopie.

La dystopie

Elle présente l’inverse de l’utopie. Une société pourrie, où l’homme ne peut être heureux. Certains récits peuvent appartenir aux deux genres ! L’utopie et la dystopie sont en effet des questions de point de vue. Ainsi… le meilleur des mondes est également une dystopie, ainsi que 1984.

Les mondes perdus.

Ici nous parlons de la redécouverte d’un lieu qui est toujours bloqué dans le passé, pour une raison ou une autre. Assez souvent, cela s’accompagne de la survie des dinosaures ou autres créatures préhistoriques. Le monde perdu est un exemple de monde perdu. Oui oui.

L’uchronie.

On prend un élément du passé, et on le modifie totalement. Que ce serait-il passé si Napoléon avait gagné à Waterloo ? Si Jules César n’était pas mort ? Etc etc… On imagine les conséquences qu’un évènement aurait eues s’il s’était passé différemment. Rêve de gloire en est un excellent exemple

Le steampunk

Sortez la vapeur ! Ce type particulier de science-fiction part du principe que la machine à vapeur reste notre moteur le plus utilisé. Très baroque, se déroulant souvent dans un monde victorien, avec rouages, ferraille et rouille. La ligue des gentleman extraordinaires ( la BD, pas le film) en est un exemple.

Le cyberpunk

Le cyberpunk est assez proche de la distopie. Il met en place un univers pas si éloigné que ça dans le temps, mais où les améliorations cybernétiques dans le corps humains sont devenues courantes. Il met également en avant un monde plongé dans le chaos social. Les personnages sont des antihéros, qui se complaisent souvent dans ce système, cyniques et cupides. Je vous renvoie au jeu Deus ex pour un excellent exemple, avec un très bon gameplay et un histoire passionnante ( oui, oui, je fais ma pub)

Le post cyberpunk

Prenez la même chose qu’au-dessus, à ceci près que cette fois, nous avons un véritable héros qui veut sauver et améliorer la situation. La saga Ghost in the shell en est un exemple.

Le biopunk (promis, c’est bientôt la fin des punk)

Ce dernier s’intéresse aux questions des technologies biologiques. Modifications génétiques, clonages, virus, etc etc… c’est là que ça se joue. Souvent, ce sont des questions éthiques qui sont posées. La saga resident Evil, ou le jeu prototype peuvent en faire partie.

Le post-apo

Ce genre traite de ce que fera l’humanité après une catastrophe d’ampleur apocalyptique. On y suit la vie de survivant dans un monde désolé, empli de ruines de ce qu’était le monde auparavant, de traces de l’ancienne civilisation. The Walking dead, Oblivion, Je suis une légende… les exemples sont nombreux.

La science-fiction humoristique.

Et bien le but est ici de vous faire… rire. De toutes les façons possibles et imaginables. Un très très bon exemple est H2G2, le guide du routard galactique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Akram le Mer 27 Avr 2016 - 13:29

Salutations, Ohiro.


Un aperçu qui donnera les premières bases aux membres perdus dans tous ses genres et sous-genres de la SFFF.

En revanche, l'anticipation fait bien partie de la Science-Fiction et n'est pas un genre à part, car si tel était le cas, la spéculative pourrait tout aussi bien l'être ;) Après, il est vrai que selon les sources d'informations, cette catégorisation peut varier, à l'instar du Steampunk qui pour certains en constitue un.

De même, la fantasy médiévale n'existe pas en tant que telle, puisqu'il s'agit d'un terme issu du jeux de rôles pour qualifier les univers de fantasy à tendance moyenâgeuse — donc de la simple fantasy — et notamment Donjons & Dragons.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 124
Messages : 1561

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Invité le Mer 27 Avr 2016 - 13:39

La fantasy médiévale, je suis le premier à reconnaître que c'était pour la simplification de la classification des forums RPG en fonctions des envies des joueurs. Il est évident que dans un cadre littéraire, c'est loin de mériter d'être un genre à part.

Concernant l'Anticipation, j'ai une préférence pour les classements qui la mette à part de la science fiction, parce que le focus n'est bien souvent pas du tout sur le fait que cela se passe dans un avenir plus ou moins proche, et les avancées technologiques ou autres sont tellement faibles que ça pourrait être du contemporain. V pour vendetta à titre d'exemple, si on ignore les dates que le film/roman graphique nous donne, ne possède aucun élément futuriste, ce serait presque l'inverse. Le focus est véritablement sur la trame politique plutôt que sur les avancées technologiques, ce que tous les autres sous genres de la SF possèdent. Un récit d'anticipation peut souvent se passer sans avoir besoin de l'avancée dans le futur, ce qui est rarement le cas des autres genres de la SF.


Maintenant le gros problèmes, c'est que les auteurs sont des pénibles et que très souvent, ils mélangent le tout et font un gros boulgi boulga mélangeant plusieurs genres. XD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 14:04

Tout comme Akram, je considère l'anticipation comme un sous-genre de la SF, mais la mettre à part a aussi du sens.

Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi sur l'appartenance du Seigneur des Anneaux à l'Heroic Fantasy, pour moi, c'est vraiment de la High Fantasy. L'univers est vraiment très, très, développé, il met en scène un grand nombre de personnages, la trame va au-delà du simple "allons tuer le méchant"... Le monde est un personnage à part entière. On peut également citer la Roue du Temps ou la Belgariade.

Dans l'Heroic Fantasy, on ne suit généralement qu'un personnage principal. J'y classe, par exemple, le Nom du Vent de Rothfuss ou l'Assassin Royal, de Hobb.

Sinon, depuis quelques temps, j'entends parler de la gritty fantasy, pour une fantasy qui se veut plus "réaliste" et politique (Le Trône de fer, les romans de Joe Abercrombie, les Salauds gentilhommes de Lynch...).

Concernant la fantasy médiévale, je ne la vois pas comme un sous-genre à part entière, par contre.

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Akram le Mer 27 Avr 2016 - 14:27

Symphonie a écrit:Sinon, depuis quelques temps, j'entends parler de la gritty fantasy, pour une fantasy qui se veut plus "réaliste" et politique (Le Trône de fer, les romans de Joe Abercrombie, les Salops gentilhommes de Lynch...).
La gritty peut-être considérée comme un dérivé de la dark fantasy, par son côté réaliste justement, et se rapproche par ailleurs de notre conception francophone de cette dernière. Jette un œil sur cet article http://oree-des-conteurs.forumactif.org/t305-dark-fantasy-et-ses-derives où je me suis basé sur les définitions américaines de la dark, de la gritty et un peu de la grimdark, le côté le plus hard.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 124
Messages : 1561

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par barla le Mer 27 Avr 2016 - 17:16

Voilà pourquoi je n'aime pas les petites cases et la manie de la classification: on n'arrive jamais à ce que tout le monde soit complètement d'accord. :wallbash:
Un grand nombre de romans n'entre jamais pleinement dans un genre ou l'autre. Et heureusement, parce quelle limitation à l'imagination s'il fallait absolument coller aux règles plus ou moins implicites de chaque genre et sous-genre! En vérité, plus que des livres qu'on écrit pour rentrer dans des genres, on fait des genres pour essayer de classer les livres déjà écrits... et du coup, on n'en finit plus de les démultiplier. ça devient d'autant plus ridicule qu'à part quelques personnes, la plupart des gens seront absolument hermétiques à la signification de ces genres et n'achèteront pas en fonction de ça (ou alors se planteront, parce qu'ils n'auront pas la même conception du terme que dans tel pays, que tel éditeur, etc.)

avatar
barla
Maître conteur
Maître conteur

Membre d'honneur Membre d'honneur
Membre publié Conteuse publiée
Commentaires : 75
Messages : 1606

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 28/01/1979

https://lesmotsdag.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Invité le Mer 27 Avr 2016 - 17:32

C'est évident que la plupart des récits recoupent plusieurs genres, mais ils ont quand même en règle générale un genre prédominant, qui est présent tout le long de l'histoire et qui en détermine les thèmes et enjeux. Et en tant que lecteur, je choisi en partie en fonction du genre. Je n'aime pas vraiment la hard science fiction, j'en connais les auteurs et les oeuvres, et je sais qu'il y a peu de chance que je me plonge dedans un jour.

Mais en plus de ça, je trouve ça intéressant pour l'écrivain aussi. D'abord on lui faisant découvrir des genres inconnus peut lui donner des idées, en apprenant les codes de ces genres, les clichés et les habitudes de ces derniers. Ou simplement en terme de défi, tenter d'écrire une histoire ne respectant qu'un seul et unique genre en particulier, et ne pas en sortir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par barla le Mer 27 Avr 2016 - 17:45

En tant que défi, pourquoi pas (là j'écris justement une nouvelle pas du tout dans un genre auquel je suis habituée) mais dans ce cas, c'est plus une sorte de jeu, d'atelier d'écriture (écrire avec une contrainte, quelle qu'elle soit), d'entraînement pour progresser que ce qu'on écrit pour se faire faire plaisir ou pour la publication.

Et franchement, à part aller sur des salons strictement imaginaires (et encore, faudrait les fermer à la majorité des visiteurs) la plupart des gens n'ont aucune idée de ce qui va différer entre l'heroïc fantasy, la dark fantasy,... Du coup, à essayer à tout prix de classer, on se fait plus de tort qu'autre chose avec un risque de se fermer des portes (expérience récente d'une critique sur un de mes romans - que d'ailleurs, l'éditrice ne voulait pas classer dans la même catégorie que moi - et pour lequel la lectrice n'attendait pas ça parce qu'elle avait des idées personnelles sur ce plan. Résultat: déception, mauvaise critique).

Donc je reste farouchement anti-classement :P Éventuellement donner des grandes lignes (imaginaire, romance, polar...), mais pas des sous-sous-catégories à n'en plus finir.
avatar
barla
Maître conteur
Maître conteur

Membre d'honneur Membre d'honneur
Membre publié Conteuse publiée
Commentaires : 75
Messages : 1606

Féminin Date d'inscription : 22/02/2016

Date de naissance : 28/01/1979

https://lesmotsdag.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 19:07

barla a écrit:Voilà pourquoi je n'aime pas les petites cases et la manie de la classification: on n'arrive jamais à ce que tout le monde soit complètement d'accord. :wallbash:

Mais c'est ça qui est drôle, ça occupe les longues soirées d'hiver^^

Akram : ah cool, je vais aller lire ça :D

Sinon, je trouve un réel intérêt à cette classification : ça m'aide à choisir mes prochains livres à lire. En effet, je commence à avoir lu un paquet de romans fantasy, et si je pioche un peu dans tous les genres, j'ai remarqué que j'ai un sous genre de prédilection : la high fantasy. Et comme mes journées ne sont pas extensibles à l'infini, si j'ai le choix entre de la high, ou un autre genre, je vais prendre le premier, car je sais que le roman est plus susceptible de me plaire.

Mais tu as raison Barla, les récits ne veulent pas forcément rentrer dans les petites cases^^

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Asdel le Mer 27 Avr 2016 - 19:09

Merci Ohiro pour ton texte.

Le classement c'est le boulot du professionnel du livre, savoir qui fait quoi, comment, pour mieux organiser son espace de présentation après (là je pense au libraire et bibliothécaire, mais ça marche aussi pour le site d'un éditeur amha).

Mais oui ces classements sont contre-productifs. Après j'essaye de trouver quand même une solution qui fonctionnerait, entre dire "c'est un roman, ça va avec des romans" (je l'ai vu dans 2 bibliothèques pour mon mémoire) et "ouais moi je fais la distinction et ça me frustre parce que mes usagers sont des brêles donc je classe ça fantasy/SF".
Les grandes lignes, c'est bien. Les sous classement, c'est pour un plaisir pervers et masochiste personnel (que je fais, j'aime bien la branlette intellectuelle des fois ^^)
avatar
Asdel
Arpenteur de chemin
Arpenteur de chemin

Commentaires : 19
Messages : 867

Masculin Date d'inscription : 22/02/2016


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Anarrima le Mer 27 Avr 2016 - 19:13

surtout que maintenant il y a de plus en plus de romans transgenres si on peut appeler ça comme ça. Donc les sous-classements, c'est à se taper la tête contre les murs. Ah ben, si tu aimes bien la branlette intellectuelle, comment classerais-tu un roman où il y a de la magie et qui se passe sur une autre planète ? J'ai jamais réussi à classer mes romans dans un genre en fait :) et pour tout t'avouer, moi aussi, j'aime faire des nœuds avec mon cerveau ! :)

Anarrima
Limier du mot
Limier du mot

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lectrice de l'Orée
Commentaires : 16
Messages : 352

Féminin Date d'inscription : 06/04/2016

Date de naissance : 09/10/1981
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Soldier of fortune le Mer 27 Avr 2016 - 19:16

Et puis de toute façon à la Fnac d'Avignon la SF et la Fantasy (dark, héroic, black, médiévale and co) sont rangées ensemble. :drunken:
Cultura a quand même réussi à différencier les genres, sauf sur les tables de présentation. :clown:

_________________
Les mots, comme les armes, partent parfois tout seul.
avatar
Soldier of fortune
Limier du mot
Limier du mot

Commentaires : 23
Messages : 368

Masculin Date d'inscription : 13/03/2016


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 19:18

Surtout que, des fois, il faudrait carrément créer un nouveau sous-genre pour un seul roman.

Anarrima : sans en savoir plus sur l'histoire, ce n'est pas évident de dire... C'est sur une autre planète, mais la Terre existe et figure dans le roman, ou bien c'est sur une autre planète et la Terre on s'en fiche ?

Sinon, la Horde du Contrevent, vous la classez dans quoi :twisted: (là, j'avoue, c'est juste pour le fun de se prendre la tête^^)

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Anarrima le Mer 27 Avr 2016 - 19:21

C'est sur une autre planète et la Terre on s'en fiche :) En fait j'ai inventé un système planétaire et chaque planète à sa propre histoire.
Je ne connais pas la Horde du Contrevent.

Anarrima
Limier du mot
Limier du mot

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lectrice de l'Orée
Commentaires : 16
Messages : 352

Féminin Date d'inscription : 06/04/2016

Date de naissance : 09/10/1981
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 19:28

Dans ce cas là, je pense que le fait que ce soit sur une autre planète n'intervient pas dans la classification. Par contre je ne pourrais pas te dire dans quoi ça se classerait, du coup (en plus il y a des genres pour lesquels les définitions sont très nettes, d'autres plus nébuleuses...).

La Horde est un roman de Damasio, un auteur français. L'histoire est sympa, mais je pense que le réel intérêt de ce roman vient de l'écriture et de la narration. Malheureusement, je ne peux pas en dire trop, je risquerais de gâcher le truc. Mais si jamais tu as l'occasion, il ne faut pas hésiter.

Quoi qu'il en soit, il est très difficile à classer. Selon moi, il s'agit bien de fantasy (mais y'a moyen de le classer dans la SF), par contre, pour dire quel sous-genre... Aucun de ceux cités par Ohiro ne semble correspondre. La réponse en elle-même n'a pas tellement d'intérêt, c'est juste pour le plaisir de réfléchir et de débattre^^

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Asdel le Mer 27 Avr 2016 - 19:35

Ah ben, si tu aimes bien la branlette intellectuelle, comment classerais-tu un roman où il y a de la magie et qui se passe sur une autre planète ?

Tout dépend comment tu arrives sur cette planète, et d'où provient la "magie" et à quoi elle ressemble, sans compter les technologies en usage.
Parce que là ça peut être de la science-fantasy, du space opera, de la hard science, du planet opera...etc etc etc.
Ou des dérivés de la fantasy s'il n'y a pas d'échanges interplanétaire et/ou vaisseaux.
Si tu n'en dis pas plus ça sera inclassable.

La Horde du Contrevent, c'est comme tous les bouquins de Damasio, faut même pas chercher à le caser tellement c'est des OVNIs littéraires. Paris le classe en SF dans une bibliothèque, littérature adulte pour une autre, et je sais que dans la seule autre bibliothèque où je l'ai vu pour le moment, il est avec les bouquins de fantasy.
Inclassable, même si j'aurais quand même tendance, par goût personnel, à lui coller une étiquette de fantasy. On est sur un seul plan, horizontal (Axe Aval/Amont remonté par la Horde).
Mais il relève de plusieurs sous-genre amha par les notions de sciences et de connaissance des effets Coriolis, mais sa prose fait qu'on pourrait presque le classe aussi comme relevant du merveilleux avec ce Vent qui est le personnage central et en fait une ode à la Nature .
avatar
Asdel
Arpenteur de chemin
Arpenteur de chemin

Commentaires : 19
Messages : 867

Masculin Date d'inscription : 22/02/2016


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 19:38

Tiens, je n'aurais pas pensé à le classer dans le merveilleux, mais effectivement, ça pourrait convenir.

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Anarrima le Mer 27 Avr 2016 - 19:41

On n'arrive pas sur la planète en fait. Les habitants y sont déjà. Et la magie provient de la planète elle-même. (Comme si toutes les planètes de notre système solaire étaient habitées:) ). Par exemple, j'ai une histoire commencée depuis plusieurs années déjà qui se passe sur Océanide : la planète d'eau. Une planète recouverte d'eau et qui n'a que des îles à sa surface. Bon dans ma première version toutes les îles avaient déjà coulées et il ne restait plus que le Pôle Nord. mais l'eau est magique et a beaucoup de pouvoirs et d'importance pour l'histoire. C'est comme un personnage à part entière. Mais du coup je ne sais plus si c'est logique ou pas.

Anarrima
Limier du mot
Limier du mot

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lectrice de l'Orée
Commentaires : 16
Messages : 352

Féminin Date d'inscription : 06/04/2016

Date de naissance : 09/10/1981
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Symphonie le Mer 27 Avr 2016 - 19:52

Tout dépend de ton histoire, de ton ambiance. Sans en savoir plus, ça pourrait être de la high, de l'heroic, de la dark... Mais le fait que ce soit dans un autre système planétaire n'a pas d'importance pour la classification.

_________________
La Symphonie des cieux : Texte/Commentaires
Dernière MAJ : 05/02/2017 ; Chap 1
"In ancient times cats were worshipped as gods. They have not forgotten this" Pratchett
avatar
Symphonie
Gardien de l'Orée
Gardien de l'Orée

Commentaires : 177
Messages : 1427

Féminin Date d'inscription : 07/03/2016

Date de naissance : 16/10/1990

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Asdel le Mer 27 Avr 2016 - 19:55

S'il n'y a qu'une seule planète et que tes habitants ne connaissent rien du système solaire qui les entourent en dehors de ce que Galilée ou Copernic pouvaient savoir du notre, ne peuvent voyager dans l'espace ou aller de planète en planète via autre chose que la magie tu écris de la fantasy.
avatar
Asdel
Arpenteur de chemin
Arpenteur de chemin

Commentaires : 19
Messages : 867

Masculin Date d'inscription : 22/02/2016


Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Anarrima le Mer 27 Avr 2016 - 19:58

Ah d'accord ! En fait tous les personnages ont un rapport avec une fleur magique qui s'appelle Immortalis et qui guérit de toutes les maladies, même de la mort et qui rend immortel lorsqu'on en mange un pétale. Nous avons un personnage immortel, des jumeaux dont la mère n'a pas pu être sauvée par cette fleur et l'alchimiste qui a fabriqué cette fleur. Après, les habitants de la planète ont les mains et les pieds légèrement palmés et la peau bleuté. Il existe aussi un univers sous-marins, les créatures sous-marines ont aussi un rapport avec cette fleur, mais je n'ai pas encore trouvé lequel :) c'est la nouvelle version du roman que j'avais posté sur RDF :)



EDIT


Merci d'éditer tes messages à l'avenir.
Akram.

Asdel a écrit:S'il n'y a qu'une seule planète et que tes habitants ne connaissent rien du système solaire qui les entourent en dehors de ce que Galilée ou Copernic pouvaient savoir du notre, ne peuvent voyager dans l'espace ou aller de planète en planète via autre chose que la magie tu écris de la fantasy.
Ah merci Asdel !!! Non ils ne sont pas au courant pour les autres planètes et ne voyagent pas dans l'espace :)

Anarrima
Limier du mot
Limier du mot

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lectrice de l'Orée
Commentaires : 16
Messages : 352

Féminin Date d'inscription : 06/04/2016

Date de naissance : 09/10/1981
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Genres et sous-genres en SFFF

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum