L'Orée des Conteurs
Bienvenue sur l'Orée des Conteurs, forum d'entraide dédié à l'écriture de récits SFFF.


Afin d'accéder à l'ensemble des ressources proposées par notre communauté, nous vous invitons à vous identifier si vous êtes déjà membre ou à vous enregistrer dans le cas contraire.

Science-Fiction post-apocalyptique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Science-Fiction post-apocalyptique

Message par Akram le Jeu 10 Nov 2016 - 9:21

La définition simple est : la science-fiction qui a lieu après une apocalypse. La position de Science-Fiction post-apocalyptique est généralement sombre ; l'apocalypse a radicalement modifié la planète et l'humanité. Le paysage de ces histoires est souvent désolé, les conditions météorologiques, les mutations, les radiations, la violence, la curiosité pour la technologie et le sentiment de solitude extrêmes. La Science-Fiction post-apocalyptique peut se dérouler immédiatement après l'apocalypse, mais ce sous-genre tend à avoir lieu après que la poussière se soit installée et tourne autour des histoires des survivants. Parfois, ces histoires ont lieu si loin dans le futur que la société pré-apocalypse n'est devenue rien de plus qu’un mythe. L'accent est mis sur les survivants et la société qu'ils ont construite.

La Science-Fiction post-apocalyptique est un aliment populaire pour la science-fiction de la pop-culture, des films (Mad Max, La route, etc.), des émissions de télévision, des bandes dessinées et des jeux vidéo (Fallout). C'est un paysage d'écriture fertile pour les auteurs de fiction spéculative de toutes les branches (Fantasy, Science-Fiction, Horreur).



CARACTÉRISTIQUES


  • Niveau de réalisme scientifique :

Faible. La science et la technologie ne sont généralement pas le centre d'intérêt des histoires de Science-Fiction post-apocalyptique, les personnages se méfiant souvent de la technologie.


  • Niveau de caractérisation :

Élevé. Du fait que la Science-Fiction post-apocalyptique tend à se concentrer sur les survivants, les personnages sont bien développés. Suivre des personnages au fur et à mesure qu'ils rencontrent l'adversité permet au lecteur de vraiment voir la complexité des personnages.


  • Niveau de complexité des intrigues :

Élevé. Les intrigues développées dans ces histoires montrent au lecteur un monde post-apocalyptique. Les événements et les conflits de l’intrigue permettent aux lecteurs de voir les tenants et aboutissants de ce nouveau monde.
L'apocalypse détruit la société ou la modifie radicalement, de sorte qu'une histoire de Science-Fiction post-apocalyptique doit aborder les implications sociales d'une apocalypse. Ces idées et implications peuvent être explorées directement si elles sont au centre de l'histoire, ou indirectement en se concentrant sur l'histoire et les personnages, permettant aux lecteurs de discerner les idées et les implications elles-mêmes.


  • Niveau de violence :

Élevé. Dans le sillage d'une apocalypse, la société s'effrite et les gens se tournent fréquemment vers la violence comme un moyen de survivre ou comme un moyen de garder l'ordre dans les sociétés nouvellement établies.


  • La Science-Fiction post-apocalyptique n’est pas pour vous si

Vous préférez la science-fiction chargée en sciences. Si vous préférez des histoires remplies de personnages heureux.


Traduction libre de l’article Post-Apocalyptic Science Fiction, issu de bestsciencefictionbooks.com.



TÉMOIGNAGE & OUVRAGES


Paul Kane, auteur anglais publié a écrit:L'horreur a tendance à très bien se débrouiller en période de crise, ce que nous avons vu avec les films de monstres des années 1930 et 40, et il y a aussi des booms dans le genre post-apocalyptique quand la société a peur de ce qui pourrait se produire ensuite — et nous avons vu cela, aussi, dans les années 80 avec la menace de l'Armageddon nucléaire. Ces apocalypses fictives nous permettent de « contrôler » ce que nous lisons, voyons ou expérimentons d'une manière que la vie réelle ne fait pas.


World War Z, de Max Brooks.
Je suis une Légende, de Richard Matheson.
La route, de Cormac McCarthy.
Chroniques des Ombres, de Pierre Bordage.
Gueule de Truie, de Justine Niogret.
Cycle La Compagnie des Glaces, de Georges-Jean Arnaud.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 121
Messages : 1470

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum