"C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume."
Oscar Wilde


Après "Le futur ? c'est demain ! " et "Et la fantasy, c'était hier ?",
voici "Le présent Fantastique..." pour les ressources sur le fantastique

D'abord, un point de définition.
Pour un éditeur de Fantastique comme Malpertuis,
le Fantastique se distingue bien de la SF et de la Fantasy :

nous ne prenons pas de textes se rattachant de manière trop univoque à la science-fiction ou à la fantasy. Nous ne nous intéressons pas non plus aux récits d’expériences vécues ni au "paranormal".

Tous les textes touchant au fantastique sont les bienvenus, sans restriction de thème, ou de style. Cependant, c’est bien de fantastique qu’il doit s’agir (et non, par exemple, de space opera ou d’heroic fantasy) ! Les textes appartenant clairement à d’autres genres ne pourront être pris en compte.

sources :
http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?rubrique9
http://www.ed-malpertuis.com/spip.php?rubrique10

Alors si ce n'est ni de la SF, ni de la Fantasy, le Fantastique, c'est quoi ?
Vous trouverez des réponses, et des idées d'écritures dans cet article de 12 pages :
https://www.sosyalarastirmalar.com/cilt10/sayi51_pdf/1dil_edebiyat/ertekin_aydin.pdf

extraits :
"La suggestion consiste non pas à décrire les événements surnaturels, mais à présenter le merveilleux et  l’étrange en se bornant presque exclusivement à montrer leur répercussion sur une sensibilité et en reconnaissant que le principal  élément  d’intérêt  consiste  dans  quelque  forte  impression  qu’il  produise  et  qu’il  est  perçu  avec  intensité."

"Quant  au  discours  fantastique,  celui-ci  tourne  autour  de  deux  pôles:  l’image  et  l’impuissance  à décrire.  L’image  fantastique  ne  nous  montre  jamais ce  que  le  narrateur  ou  le  héros  croit  voir;  elle  est  de l’ordre de l’hallucination médiatisée à travers la conscience du personnage. Mais nous ne voyons jamais le phénomène  surnaturel  proprement  dit  parce  qu’il  est  indescriptible,  parce  qu’il  doit  dépasser  tout  ce que nous  connaissons  ou  croyons  connaître.  L’autorité  du  surnaturel  se  fait  dans  l’absence.  Autrement  dit,  le surnaturel c’est l’innommable, l’indicible."

"Dans la tradition fantastique, les œuvres aboutissent en général à une sorte de noyade de l’individu face à des forces qui le dépassent et qui restent pour lui l’inexplicable, l’indicible."

"Les  êtres  fantastiques  sont  de  véritables  êtres  de révolte."


Bref, une petite lecture pleine de ressources, à vous de la lire.

Pour finir, deux autres articles :
http://www2.lingue.unibo.it/dese/didactique/travaux/Collani/Collani_Artfantastique.pdf
http://www.philologie-romane.eu/files/5115/2883/8649/Delibasic.pdf

Et maintenant, dansez  !



Sur le site du campus Miskatonic
vous trouverez conférences et podcasts sur le maître de l'horreur fantastique
https://campusmiskatonic.fr/le-campus-miskatonic

_________________
"L'art est le fruit d'une imagination créatrice qui travaille beaucoup et s'amuse bien." Stephen King