L'Orée des Conteurs
Bienvenue sur l'Orée des Conteurs, forum d'entraide dédié à l'écriture de récits SFFF.


Afin d'accéder à l'ensemble des ressources proposées par notre communauté, nous vous invitons à vous identifier si vous êtes déjà membre ou à vous enregistrer dans le cas contraire.

Fantasy animalière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fantasy animalière

Message par Akram le Dim 31 Juil 2016 - 11:04

Des animaux ! Des animaux ! Des animaux partout ! Pour être ennuyeux, l'anthropomorphisme est l'attribution de caractéristiques humaines, langues, comportements et motivations à une entité autre que l'humain. Ce quelque chose peut être un objet inanimé (le brave petit grille-pain de quelqu'un ?), un phénomène naturel […], ou (ce qui est le plus souvent le cas) des animaux.

L'anthropomorphisme des animaux (ou d'autres entités) couvre un spectre. Les humains peuvent avoir un rôle important à jouer, ou ils peuvent être en arrière-plan, ou ils peuvent ne pas exister du tout. Les animaux peuvent se déplacer sur deux jambes, avoir un langage, vivre au sein de structures sociétales, se livrer à la recherche philosophique ou scientifique, porter des vêtements, utiliser des outils, manier l'épée ou la magie, ou toute combinaison de ces comportements. Parfois, le héros est un animal et parfois le héros est un être humain qui a des compagnons animaux.



CARACTÉRISTIQUES


  • Niveau de magie :

Variable. Parfois, la magie d'un imaginaire anthropomorphique est que les animaux peuvent parler. Et parfois, les tortues qui parlent sont aussi de puissants sorciers.


  • Niveau des grandes idées et des implications sociales :

Modéré-élevé. Transcrire les caractéristiques humaines sur une autre entité est en soi un exercice de pensée. Cela amène les lecteurs à examiner la relation de l'humanité avec l'entité en les encourageant à examiner l'entité d'une manière nouvelle. L’anthropomorphisme simplifie des idées ou des entités complexes. Par exemple, dans la mythologie et la religion, les caractéristiques humaines sont souvent utilisées pour décrire et comprendre les divinités. Anthropomorphiser une entité permet aux écrivains de choisir plus facilement quels aspects des condition humaine les écrivains veulent explorer. Les idées peuvent être intimes, comme l'amitié, ou elles peuvent être larges comme le coût de la construction d'une civilisation.


  • Niveau de caractérisation :

Haute. Même si la plupart, sinon la totalité, des personnages sera autre chose que des humains, le lecteur développera toujours une relation et une compréhension des personnages. Les personnages, malgré peut-être leurs visages à fourrure, auront des relations complexes et de riches vies internes. Ils devront faire face à des dilemmes et se lancer dans des quêtes qui permettront de tester leurs limites et leur permettront non seulement de mieux se comprendre, mais aussi ceux qui les entourent.


  • Niveau de complexité des intrigues :

Variable. Comment une histoire de Fantasy animalière se déroule relève de l'auteur. Une intrigue peut être simple et directe pour un public d'enfants. Une intrigue peut être complexe et tisser de nombreux fils. Bien qu'il n'y ait pas de structure d’intrigues pour définir la Fantasy animalière, les quêtes et les voyages sont souvent une force motrice de l'histoire.


  • Niveau de violence :

Variable. La violence n’est pas une caractéristique déterminante de la Fantasy animalière. La violence, cependant, fait partie de l'existence humaine ; lorsque les caractéristiques humaines sont transcrites sur des animaux ou d'autres objets, la violence peut aussi devenir une partie d'un monde anthropomorphe. Même épris de paix, les Ents partent à la guerre quand leurs compatriotes arbres sont menacés.


  • La Fantasy animalière n’est pas pour vous si

Si vous êtes un carnivore inflexible. Parce que vraiment, si vous ne pouvez penser au goût savoureux de Bambi, vous ne profiterait pas vraiment de l'histoire. De même, si vous êtes un biologiste de la faune (ou similaire) qui croit qu’anthropomorphiser les animaux est préjudiciable à leur existence dans la nature […] Pour les autres lecteurs, la Fantasy animalière est amusante et complètement agréable.


Traduction libre de l’article Anthropomorphic Fantasy issu de bestfantasybooks.com.



TÉMOIGNAGE & OUVRAGES


Kathryn Lasky, auteure américaine publiée a écrit:Je n'avais jamais essayé d'écrire un roman de Fantasy animalière avant. Mais à ce moment, j'avais fait une bonne quantité de recherches sur l'intéressante histoire naturelle des hiboux — comment ils volent, comment ils chassent et digèrent leur proie, comment ils gardent leurs nids propre. Oui, en effet, il y a vraiment des choses telles que les serpents nettoyeurs de nid qui mangent la vermine dans un trou de hibou et je suis très réticente à renoncer à cette riche histoire naturelle. Donc, mon défi était de greffer cela de façon transparente aux éléments de Fantasy. Je commençais à réaliser que si je le faisait assez bien, je pouvais déplacer le lecteur à cet état merveilleux qui est appelé la « suspension volontaire de l’incrédulité ».


Les Garennes de Watership Down, de Richard George Adams.
La série Rougemuraille, de Brian Jacques.
La dernière licorne, de Peter S. Beagle.
Le cycle L’Âge de feu, de E.E. Knight.
Le Bois Duncton, de William Horwood.
Les gardiens de Ga’Hoole, de Kathryn Lasky.

_________________
Bonhomme la nuit : ma nouvelle ; vos commentaires.
avatar
Akram
Meneur de l'Orée
Meneur de l'Orée

Bêta-lecteur de l'Orée Bêta-lecteur de l'Orée
Membre publié Conteur publié
Commentaires : 124
Messages : 1561

Masculin Date d'inscription : 12/01/2016


http://surlesterresdakram.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum